Coup de coeur littéraire : Naufrage au Mont Blanc

Hello hello !

Voici des mois que je n’avais pas fait d’article sur le blog consacré à la lecture. Pourtant c’est l’un de mes passe-temps favoris ! Depuis toute petite j’ai toujours beaucoup lu, c’est un peu mon moyen à moi de m’évader du quotidien, de me vider la tête.

J’aime lire des sortes de livres très variées, je n’ai pas de règles en la matière, je lis les quelques premières lignes et je sais immédiatement si j’accrocherais ou non. Je ne saurais pas l’expliquer… Je peux également lire plusieurs livres en même temps, passer de l’un à l’autre et me replonger immédiatement dans l’histoire.

Quand un livre me plait je peux rester toute une nuit réveillée pour le finir, n’arrivant pas à le reposer avant la fin, quand bien même une grosse journée m’attend le lendemain…

Vous le savez peut être (ou non) mais je suis originaire de Chamonix, au pied du Mont-Blanc. J’aime également énormément lire des livres qui parlent d’endroits que je connais et en l’occurence, ce ne sont pas les livres qui manquent concernant le Mont Blanc.  Je suis également friande de livres qui parlent d’histoires vraies.

Le livre du jour regroupe tous ces aspects : Naufrage au Mont-Blanc écrit par Yves Ballu.

L’histoire se situe à Noël 1956, deux alpinistes (Jean Vincendon et François Henry) se retrouvent coincés sur les parois du Mont-Blanc, pris dans une tempête de neige sans possibilité de redescendre dans la vallée de Chamonix par eux-mêmes. Le livre va raconter leur lente agonie sur les flans de cette magnifique montagne, agonie qui sera suivie depuis la vallée sans que personne ne parvienne à leur porter secours.

Les diverses tentatives mises en place vont toutes se solder par un échec, au péril de la vie des volontaires qui ont fait ces tentatives. Cette tragédie va cristalliser le manque de moyens humains et matériels de l’époque et l’absence de toute organisation.

L’écriture est très prenante, rapidement nous nous retrouvons happé par l’histoire et avide de connaitre les suites. Tout y est bien expliqué et même quelqu’un de totalement novice en termes montagnards peut très rapidement s’identifier aux différents protagonistes. Vous allez très vite vous attacher aux personnages, à l’histoire de ces deux jeunes pris au piège, visibles de tous depuis la Vallée mais pourtant inaccessibles aux secours, qui vont rester une dizaine de jours à errer sur la montagne en attendant des secours qui n’arriveront jamais.

La triste histoire de ces deux naufragés du Mont Blanc, Vincendon et Henry, va être à l’origine de la création des PGHM, les Pelotons de Gendarmerie de Haute Montagne et des débuts de l’organisation des secours en montagne telle qu’on la connait aujourd’hui.

Cette tragique ascension va déclencher de nombreuses polémiques, sur l’opportunité ou non de déployer d’importants moyens humains et matériels pour aller sauver de « jeunes inconscients » qui se mettent en danger en montagne. De tels débats sont toujours en cours de nos jours, à chaque catastrophe de montagne. Il suffit par exemple de voir la fureur médiatique engendrée par le sauvetage récent d’Elisabeth Revol en difficulté sur le Nanga Parbat et les nombreux articles qui y ont été consacrés, ou encore les réactions aux secours enclenchés pour venir au secours de personnes qui pratiquent du ski hors-piste.

L’alpinisme est un monde qui peut paraitre incompréhensible aux non initiés. Ce livre permet de lier un peu le voile sur les mentalités du monde de la montagne, sur les tenants et les aboutissants de ces situations extrêmes et sur les conséquences que peuvent avoir les actions des uns et des autres dans ces situations.

Je l’ai relu récemment et bien qu’il traite d’une histoire passée il y a plus de 60 ans, les différents aspects abordés sont toujours actualité de nos jours : dans quelle mesure est–il acceptable de mettre la vie de sauveteurs en danger pour aller secourir des personnes qui se sont elles mêmes misent en danger? Où se situe la limite entre la passion de la montagne qui fait prendre des risques calculés et le risque de trop, celui qui fait franchir cette limite?

Que vous soyez féru de montagne ou totalement novice en la matière, je vous le conseille vivement, ce livre vous fera découvrir un monde très particulier et très captivant !

9 réflexions sur “Coup de coeur littéraire : Naufrage au Mont Blanc

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s